contact@lagencedubois.fr     |     02 57 73 03 03

Mérule charpente

INTRODUCTION

Mérule charpente : la mérule aime les zones confinées avec de la cellulose et un apport en eau un peu au-dessus de la moyenne. La charpente s’avère être une partie qui convient parfaitement au développement de la mérule. Il est nécessaire de garder un oeil sur sa charpente afin de pouvoir intervenir très vite si une infiltration se créée. 

Qu’est-ce que la mérule ?

Explorons la mérule pleureuse, ou Serpula Lacrymans, un champignon lignivore notoire qui se nourrit de la cellulose dans le bois. Son histoire est ancienne et fascinante, avec des mentions dans des textes historiques tels que la Bible, la décrivant comme la « lèpre des maisons ». Historiquement, le traitement contre la mérule impliquait souvent de brûler les structures infectées. Pour en apprendre davantage sur le rôle de la mérule dans l’histoire, n’hésitez pas à visiter notre blog.

Considérée comme le champignon lignivore le plus destructeur, la mérule pleureuse se distingue par sa capacité à rechercher activement des sources d’eau, grâce à des structures appelées syrrotes. Cette caractéristique lui permet de se développer de façon extensive. Elle utilise des enzymes pour décomposer le bois, s’attaquant à toutes les parties du bois, y compris l’aubier et le duramen. La mérule ne se limite pas au bois, mais apprécie également d’autres matériaux riches en cellulose comme le carton et le papier.

Un signe révélateur d’infestation de mérule est la présence de pourriture cubique, où le bois se décompose en formant des cubes. Cette infestation se développe souvent à l’abri des regards, se cachant dans des endroits comme les faux-plafonds ou derrière les revêtements muraux. Un indicateur tardif d’infestation est la présence de sporophores, signifiant souvent que l’infestation est avancée.

Le diagnostic précoce de la mérule est crucial, car les indices de sa présence sont souvent manqués lors des inspections. La mérule se nourrit de divers types de bois, feuillus et résineux, avec une préférence marquée pour les résineux. Elle se propage à travers le mycélium, formant un voile blanchâtre, et peut se développer rapidement dans des conditions favorables, étendant son emprise de plusieurs centimètres par semaine.

Toutes les structures en bois d’une habitation, y compris les charpentes, les solivages, et d’autres éléments comme les poutres et les linteaux, peuvent être vulnérables à une infestation par la mérule. La prévention et la détection précoces sont essentielles pour protéger les habitations contre ce fléau destructeur.

Le traitement mérule charpente est indispensable.

Mérule charpente bois. Traitement fongicide à Plumelec 56.

mérule CHARPENTE : Comment éliminer cette menace ?

Il est important de savoir que la mérule ne se limite pas à une seule espèce ; en fait, il y a sept types différents, la mérule pleureuse, la mérule mince, et d’autres variétés. Ces champignons destructeurs peuvent causer de sérieux dommages structurels au bois de votre charpente, un problème à ne pas prendre à la légère. Heureusement, il existe des solutions efficaces pour traiter et prévenir leur réapparition.

La mérule prospère dans des environnements humides et mal ventilés et peuvent être difficiles à détecter, car elles se dissimulent souvent derrière les structures et se propagent rapidement. La charpente d’une maison est un endroit qui est parfait pour son développement.

L’un des moyens par lesquels la mérule se propage est à travers ses ramifications, les syrrotes, qui lui permettent de traverser les joints de maçonnerie sur de longues distances à la recherche de nouvelles sources d’eau. Cette capacité de propagation rend essentiel un diagnostic et un traitement rapides et efficaces pour limiter les dégâts.

Pour des informations plus détaillées sur le traitement de la mérule en charpente et les méthodes de prévention, il est conseillé de consulter des experts ou des ressources spécialisées dans ce domaine.

Traitement préventif de la mérule ?

Il n’y a pas de traitement préventif spécifique contre la mérule en charpente, mais maintenir un bâtiment sans apports en eaux excessifs aide à prévenir son infestation. Il est crucial de respecter les normes de construction lors de rénovations. La vigilance reste la meilleure prévention. Les traitements curatifs doivent être laissés aux professionnels certifiés, car les méthodes amateurs peuvent aggraver le problème. Les traitements nécessitent des produits spéciaux et des précautions. En cas d’infestation, il faut déclarer la situation en mairie. Les produits fongicides utilisés sont également efficaces contre certains insectes. Les bois traités doivent être préalablement décapés pour une meilleure efficacité du traitement.

Bon à savoir :

  • En cas d’infestation par la mérule, il est obligatoire de faire une déclaration en mairie.

  • Il n’existe à ce jour pas d’arrêté préfectoral portant périmètre de lutte contre les mérules dans le département.

  • Les produits de traitement fongicide sont aussi insecticide. C’est à dire que lorsque vos bois sont traités contre les champignons lignivores, les pièces de bois sont aussi traitées curativement et préventivement contres les insectes à larves xylophages (capricornes des maisons, petites vrillettes, grosses vrillettes etc.)

  • Les bois revêtus (lasure, peinture, badigeon) doivent être décapés pour que la pénétration du produit de traitement soit effective. Si ces bois ne sont pas décapés, leur imprégnation est impossible.